Tout Haiti

Le Trait d'Union Entre Les Haitiens

Sam11172018

Last update02:00:03 AM

Diaspora

Rahoul Dupervil responsable du service consulaire haïtien à Connecticut écrit au Premier Ministre Jack Guy Lafontant

rahoul dupervil

Rahoul Dupervil

 

 

Monsieur Jack Guy Lafontant

Premier ministre de la République d’Haïti

Excellence,

Je me vois dans l’obligation de vous adresser cette lettre ouverte dans l’ultime but de vous faire part de la fermeture de l’annexe déconcentrée du service de livraison de passeport à Connecticut. Responsable depuis une bonne dizaine d’années de ce service, j’ai fourni un temps appréciable de bénévolat. Ce n’est qu’à l’arrivée de l’administration Martelly/Lamothe qu’il m’a été remis une enveloppe de 3 000 dollars par mois, desquels je déduisais tous les frais de loyer, d’électricité, la télévision, téléphone, parking, frais de transport des documents à New York chaque semaine, du service de l’Internet et autres nécessaires au bon fonctionnement du bureau.

Quoiqu’il soit impossible de satisfaire à 100% l’ensemble de la clientèle, je dois souligner que, durant ces dix années, je n’ai pas eu de plaintes ni récriminations en ce qui a trait à la qualité de mes prestations. Mes clients peuvent en témoigner. Faut-il déplorer, pendant ce laps de temps, jamais j’ai été visité par un officiel du consulat et aucune complainte ne m’a été adressée jusqu’à ces dernières semaines faute de ressources.

À l’arrivée de l’administration Privert/Jean-Charles, les PHTK devaient partir. Ne tenant pas compte du service que je donnais à la communauté et étant adhérent à PHTK, on a fait couper mon salaire mensuel en mai 2016. De ce fait, le consul général d’alors, Charles Antoine Forbin, a adressé une lettre au ministre des Affaires étrangères et des Cultes lui demandant ma réintégration immédiate tout en expliquant l’importance de cette annexe à Connecticut qui rapporte beaucoup d’argent au consulat. « En annexe, une copie de la lettre adressée au ministère ».

En attendant une réponse du ministère et pensant que tout allait s’arranger, Monsieur Forbin a passé instruction à la section de passeport de me fournir les applications et reçus nécessaires pour la continuation du service et m’a demandé de réclamer des clients des frais de 30 dollars pour accessoires et frais de services en attendant ma réintégration et mon salaire. Ce que j’ai fait. J’ai continué à servir avec le même enthousiasme et le même espoir que tout allait s’arranger comme c’était prévu et rien n’a été fait pour des raisons purement politiques.

Sachant que l’État paie toujours ses dettes, j’ai été voir en Haïti le directeur général du ministère des Affaires étrangères Fortuné Dorlean qui m’avait demandé d’écrire une lettre en la circonstance au ministre de tutelle, tout en me demandant de continuer mon travail ; ce que j’ai fait. C’est dans cette optique que j’ai dû continuer à recevoir les documents de l’administration « sans lesquels je ne peux travailler et mon bureau serait en dysfonctionnement ». Et depuis 16 mois, je n’ai reçu pas même un sou.

J'ai un contrat de deux ans avec le locataire du building où je donne les services de passeport et j’ai 9 mois d’arriérés. Les dettes sont vraiment élevées et rien n’est fait jusqu’à cette date. Je suis dans l’obligation de prendre d’autres directions qui sont les recours à la loi. La communauté de Connecticut en est le principal perdant.

J’ai travaillé toute ma vie avec la tête haute et, à mon âge, je me vois dans l’obligation de voir les choses différemment à cause de mes dettes encaissées pour la communauté et mon pays. Je pense que ce n’est pas sérieux de me faire travailler tout ce temps sans rémunération. 16 mois n’est pas un mois.

Espérant que votre gouvernement prendra note de cette situation et apportera une solution équitable aussitôt que possible afin de continuer à servir la communauté de Connecticut qui a tant besoin de ces services consulaires.

Dans l’attente d’une réponse positive, je saisis l’occasion, Monsieur le Premier ministre, pour vous renouveler mes salutations patriotiques.

Cc. Consulat d’Haïti à New York.

Rahoul Dupervil
Serviteur de la communauté de Connecticut
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
8 Décembre 2017

LES DERNIERES NOUVELLES