Tout Haiti

Le Trait d'Union Entre Les Haitiens

Dim08182019

Last update12:57:33 AM

Actualités

Vidéo: Laurent Lamothe pris la main dans le sac: Les 3.4 millions de l'Uruguay à Haiti n'ont jamais été déposés au trésor public dixit le président du Senat Dieuseul Simon Desras

lamothe-prisonnier-3-4millions-desras-touthaiti

Vidéo Tout-Haiti vs Laurent Lamothe: les 3.4 millions donnés par l'Uruguay à Haiti  n'ont jamais été déposés au trésor public dixit le président du Senat Dieuseul Simon Desras

Le président de l'Assemblée nationale, l'honorable sénateur Dieuseul Simon Desras de passage à New York et invité spécial de l'organisation Friends of Haiti 2010 a expliqué dans cette vidéo à l'émission Ranmase, la forfaiture et le crime perpétrés par le ministre des affaires étrangères Pierre Richard Casimir en complicité avec le premier ministre Laurent Lamothe deux officiels non élus du gouvernement haïtien qui ont conspiré pour détourner les 3.4 millions qui n'ont jamais été déposés au trésor public, budgétisés et affectés à des postes de dépense pour le bien être du peuple haïtien selon ce qu'a affirmer le president du senat Haitien. Nous disons que ce crime va au delà d'un simple détournement de fonds.

3.4 Millions de l'Uruguay volatilisés

 De plus, le sénateur a fait remarquer qu'il a eut vent de l'existence de ce fonds par un heureux hasard lors d'une conversation avec un membre du sénat Uruguayen qui lui a fait part de l'octroie par son pays de 3.4 millions en don à l'état Haïtien. Ceci est d'autant plus grave, a fait remarquer Mr Desras, que le Senat/parlement est l'organe chargé de faire les budgets et de veiller a ce  que les dépenses correspondent aux prescrits du budget qui est une loi, la loi des finances.

Senateur Desras a également souligné l'existence d'autres cas de fraudes tels que les dons donnés par le Qatar, Taiwan et d'autres pays qui n'ont jamais été déposés au trésor public et n'ont jamais été budgétisés.

 Le président du sénateur a également fait savoir qu'il assume que les 3.4 millions, toujours entre les mains de Laurent Lamothe et de Pierre Richard Casimir, pourraient représenter le dédommagement symbolique du peuple Uruguayen au jeune Johnny Joseph qui a été sauvagement violé par le contingent militaire de ce pays au sein de la Minustah dans la ville côtière de Port-salut.



Vidéo Courtoisie: Tele Image
Journaliste presentateur: Valerio Saint Louis

 Ou sont les 3.4 millions ?

Les 3.4 millions donnés à Haiti par le gouvernement Uruguayen n'ont jamais été déposés au compte du trésor public d'après les témoignages du ministre des affaires étrangères Pierre Richard Casimir en personne lors d'une séance d'interpellation le 4 Novembre 2013 devant le Senat de la république. Cette action du tandem Lamothe et Casimir constitue une violation de toutes les normes et de tous les principes régissant la comptabilité publique comme l'indique les articles 222, 223, et même 224 de la constitution que nous reproduisons pour les lecteurs de Tout-Haiti.

 Lisons la Constitution Haïtienne  de 1987

 Article 222:
Les procédures relatives à la préparation du Budget et à son Exécution sont déterminées par la Loi.

Article 223:
Le contrôle de l'exécution de la Loi sur le budget et sur la comptabilité Publique est assuré par la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif et par l'Office du Budget.

Article 224:
La Politique Monétaire est déterminée par la Banque Centrale conjointement avec le Ministère de l'Economie et des Finances.)

Tout-Haiti vs Laurent Lamothe

Rappelons que Laurent Lamothe premier Ministre du régime Martelly-Lamothe a engagé un avocat pour intimider les journalistes de Tout-Haiti et menace de prendre des actions légales contre l'organe de presse qui a rapporté ses malversations sur la base de faits avérés et confirmés par le président du Senat Haïtien. Tout Haiti revendique le droit de questionner la gestion et de rendre public les corruption, détournement, gabegie et vols de n'importe quel dirigeant politique. Nous défendrons du bec et des ongles les principes du droit à la liberté d'expression et d'opinion garanti par les lois américaines et Haïtiennes.

 Caricature:MaxB


Reference:
Journal Le Matin: Pierre Richard Casimir accusé de corruption

  A Lire Aussi: