Tout Haiti

Le Trait d'Union Entre Les Haitiens

Mar07232019

Last update12:40:15 AM

Analyses & Opinions

Ranmase: Steven Benoit dans la tourmente

03-22-2014-steven-benoit-ranmaseSteven Benoit Ranmasé du 22 Mars 2014 (Photo Wilner St Val)Le sénateur était fraichement rentré de la Suisse (Genève) où il a participé en compagnie du président Desras et Andrice Riché au Sommet de l'UIP (Union Interparlementaire) et n'a même pas attendu son passeport à l'aéroport pour débarquer à Ranmase parce qu'il était, de son propre aveu, troublé et tourmenté par les informations qui lui parvenaient d'Haïti pour sa signature controversée apposée au bas du document de l'Accord de El Rancho. ''Je regrette sincèrement d'avoir été présent ce jour à El Rancho pour la signature, j'aurais pu saisir ce grand prétexte (voyage en Suisse) pour m'éclipser comme Desras et Andrice mais, malheureusement, c'est déjà fait et je suis bien obligé d'assumer car, je ne peux pas, et je n'ai non plus pas l'intention de renoncer à ma signature'', a dit un Steven Benoit visiblement contrarié par cette décision qui lui cause bien des ennuis ''politiques''.

L'ancien sénateur Roudy Heriveaux qui a déployé une fougue et des zèles qu'on lui connaissait pas à la défense du président Martelly et de son Administration a supporté son collègue Steven Benoit qui avait fait, selon lui, un excellent travail au dialogue et a demandé à celui-ci de ne pas se laisser distraire par les critiques des partisans de ''Rache manyok'' et d'assumer son choix. Un peu plus mesuré et plus prudent dans ses approches, Fednel Monchery a aussi soutenu la position du sénateur Benoit et a estimé que le dialogue est un bon pas vers la bonne direction et que le cap peut maintenant être mis sur les élections. Cet optimisme n'est pas partagé par le reste du panel (Sadrac Dieudonné, Dieudonne Saincy et Dunois Eric Cantave) qui estime en chœur que cet accord est un véritable coup porté à la Constitution et à la démocratie et qu'il comprend mal que des militants et des gens sur qui le peuple pouvait compter de la trempe de Steven Benoit ait participé à cette forfaiture. La tension était même montée d'un cran entre le sénateur Heriveaux et le Dr Dunois Eric Cantave.

Le premier accuse l'autre d'être partisan du Rache Manyok (que Dunois a d'ailleurs assumé) qui a plusieurs fois été tenté au pays et qui n'a rien apporté au pays, le second, membre du MOPOD dit s'étonné que le Dr Heriveaux qui n'a pas de position fixe en politique (tantôt lavalas, aujourd'hui zélé défenseur de Tet Kale) s'imagine pouvoir lui faire des leçons de démocratie. Le député Sadrac Dieudonné a expliqué, avec un luxe de détails, accord d'El Rancho en main qu'il a décortiqué article par article, que ce document est tombé de lui-même car, la Chambre des députés qui est l'une des parties à coté du sénat (accord tripartite) a émis des réserves sur l'ensemble du document.

Dieudonne Saincy, (NDLR: Porte-parole INITE) est monté au créneau contre Steven Benoit qui a paraphé ce document. ''Sincèrement, je ne reconnais pas mon sénateur, celui pour lequel le peuple était fou après le vote du salaire minimum; c'est pour cela que je préfère garder en mémoire le député Benoit plutôt que le sénateur Benoit'', a dit celui qui est venu avec une graphique de l'OIM pour montrer que l'Administration Martelly a menti sur les chiffres des déplacés (tremblement de terre) et que des millions dépensés ne peuvent pas être justifiés.

Deux interventions par téléphone étaient particulièrement dévastatrices pour le sénateur Benoit. Celle de l'honorable Jean Danton Leger qui a rapporté des informations lui parvenant du dialogue faisant croire que le parlementaire passait plus de temps en compagnie du président Martelly et de Gregory Mayard Paul que de ses propres collègues (Desras et Riché) au point que le président du sénat lui aurait dit s'il se sentait plus confortable avec l'équipe du palais national qu'il s'asseyait sans problème avec elle.Le député de Leogane a aussi révélé que le mandat octroyé par le sénateur Desras à Steven Benoit a été sollicite par ce dernier qui était déterminé à signer cet accord que Me Leger dit ne pas reconnaitre.La deuxième intervention a encore fait plus de mal au parlementaire (Steven Benoit :NDLR ) car, Newton Louis St-Juste a essayé de faire un rapprochement entre Sonson La familia et ce dernier (ils seraient amis) mais, n'a-t-il pas accusé M. Benoit d'être en connaissance des activités criminelles de Woodly Étheard. Me St-Juste a enfoncé le clou un peu plus profondément dans la plaie en indiquant que le président Martelly a passé 4 heures de temps avec son ami Steven Benoit au domicile de ce dernier et seul; ils sont ressortis bras dessous, bras dessus.

Sur la question de la mise en accusation du président Martelly mise en avant par le président de la Chambre basse, le député Sadrac Dieudonné a indiqué que la majorité PSP n'a pas à compter sur la minorité à cette séance qui sera organisée pour aider le président à évacuer cette question qui suspend sur sa tête comme une épée de Damoclès.

Le sénateur Desras qui revenait lui aussi de la Suisse a expliqué qu'il avait donné un mandat clair au sénateur Benoit lui demandant de tenir compte de ses réserves par rapport au document et de veiller à ce que toutes les dispositions soient en accord avec la Constitution et les lois de la République. Desras Simon Dieuseul ne l'a pas dit clairement mais, il est comme insatisfait de la décision du parlementaire de signer le document en son nom.

Jean Monard Metellus
Source: CaraibesFM

NDLR: Dieudonne SAINCY ancien conseiller en communication de René Préval, porte-parole de Inite depuis qu'il s'est lancé en politique en 2009 alors qu'il était journaliste politique, attache au parlement pour Radio Métropole. Dieudonne SAINCY est également un journaliste polémiste et collaborateur occasionnel de Tout Haiti.

 A Lire Aussi: