Tout Haiti

Le Trait d'Union Entre Les Haitiens

Analyses & Opinions

De la «diplomatie d'affaires » à la «démocratie d'affaires» : vers l'institutionnalisation de la logique du "brase"

haiti-corruption-AE-instituteQuand le « brase » est synonyme de corruption

Depuis quelques années, le discours et la pratique du "brase", tendent à s'installer à tous les niveaux dans la société haïtienne. Dans tous les coins et recoins, le terme "brase" acquiert une popularité hors de l'ordinaire. Dans les institutions publiques comme dans les institutions privées, cette pratique, tend à devenir la norme. Même des institutions dites "morale" ne sont pas épargnées.

Lire la suite...

Le ministère des Finances n'a pas l'intention de dépenser un seul centime dans le crédit rose", Marie Carmelle Jn Marie

ministre-finance-mariecarmellejPar Jean Monard Metellus --- Avec une assurance presque légendaire, un ton de vraie technicienne de la finance qui contraste évidemment avec les fanfaronnades et un "prêt a tout défendre y compris l'indéfendable" d'un Mario Dupuy (Culture) ou d'un Ralph Théano (chargé des relations avec le parlement), eux aussi présents sur le panel, la ministre de l'Economie a étonné plus d'un par sa capacité à privilégier l'intérêt supérieur de la nation (gestion rationnelle des Finances) au détriment des programmes vides qui font de la duplication et qui ont plutôt tendance à appauvrir l'Etat.

Lire la suite...

Les séquelles du vote du CSPJ

cspj-caricatureLe spectacle de mauvais goût qu’a offert  mardi le président du Conseil supérieur du pouvoir  judiciaire (CSPJ), Me Anel Alexis Joseph, peut être interprété comme un signal lancé à ceux qui se font d’illusion que le pays est sur la voie d’un bien meilleur fonctionnement de celui  qu’on a connu pendant ces vingt dernières années. 

Lire la suite...

Le chemin du provisoire

Le président de la République a gardé un profil bas à l’expiration du délai accordé au Parlement et au Conseil supérieur du pouvoir judiciaire pour la désignation de leurs représentants au Conseil électoral permanent. Aucun communiqué de la présidence ni aucune déclaration de porte-parole n’ont, jusqu’à aujourd’hui, annoncé une quelconque décision sur ce dossier brûlant de l’actualité. En agissant ainsi, le chef de l’Etat a vite compris qu’une décision du pouvoir exécutif de combler le vide créé par les représentants du Parlement au sein de cette importante institution enfoncerait davantage le couteau dans la plaie. Martelly a  intérêt à trouver un consensus sur la formation d’un Conseil électoral provisoire, pour boucler la boucle, au lieu d’engager un bras de fer avec le corps législatif sur la formation d’un Conseil électoral permanent.

Lire la suite...

Martelly : sa sécurité, notre tranquillité

polaris-mately-1Le président Michel Joseph Martelly bouge beaucoup. Son train de vie actuel ressemble à celui du « président du compas en tournée », de la star adulée, incapable de se passer du contact dopant de la foule. Le congé des caméras, des plateaux de télé, des magnétophones, des unes de journaux n’est pas accepté. On doit parler de lui. C’est l’homme. C’est aussi le politique sans majorité au Parlement, qui montera peut-être une structure politique ou qui  supportera éventuellement des candidats aux prochaines sénatoriales.  

Lire la suite...

A propos du « cri » de Milot:Sérénité et solennité de la fonction présidentielle

marvel-dandinPatrimoine et politique :la Citadelle

Le président de la République, chargé d’assurer le bon fonctionnement des institutions, a le droit d’être en colère. Et d’exprimer son mécontentement. Cependant, tout est dans la manière de faire.

Lire la suite...