Tout Haiti

Le Trait d'Union Entre Les Haitiens

Ven07202018

Last update08:15:10 PM

Actualités

Timoléon, nouveau président de la chambre des députés contesté pour vols à mains armées, trafic de drogue et autres d'après une lettre de Me Newton Saint Juste

timoleon-stevenson-cigarTout Haiti est en possession d''une lettre que le Citoyen Newton Louis St Juste vient d'adresser à l'Assemblée des Députés pour qu'elle adopte une Résolution ordonnant un sursis à l'exercice de la Présidence du Bureau de la Chambre des Députés par le Député Jacques Stevenson Timoléon en attendant qu'une Commission d'enquête fasse la lumière sur les faits de vols à mains armées et d'association de malfaiteurs perpétrés par le Parlementaire entre 2003 et 2004 comme Juge de Paix de Delmas et de trafic de drogue pendant son mandat.

Tout Haiti rappelle que le député Timoléon avant d'occuper cette nouvelle fonction pour laquelle il est déjà contesté a été à la tête du groupe des députés PSP à la solde du régime Martelly-Lamothe. La décision de faire de Timoléon le nouveau président de la chambre basse a été prise au Palais national suivant les voeux de Michel Martelly

Dans cette correspondance nous lisons:

Port-au-Prince, le 16 janvier 2014

Aux Honorables Parlementaires de la Chambre des Députés,

Le Citoyen Newton Louis St Juste vous salue patriotiquement et s'empresse de vous faire part de  son indignation suite à l'imposition, par le Président de la République, Michel Joseph Martelly, du Député de Petit-Goâve, Jacques Stevenson Thimoléon, à la tête du Bureau de la 49ème Législature, et profite de la présente pour vous exposer ce qui suit :

Entre 2003 et 2004, Jacques Stevenson Thimoléon, alors Juge de Paix de Delmas, s'est rendu à Pétion-Ville, chez un ami personnel, accompagné d'hommes cagoulés, lourdement armés, aux fins de perquisitions. Au cours de cette opération, il a volé SOIXANTE QUINZE MILLE dollars américains ($ 75,000 US), emporté des bijoux, bastonné les occupants de la maison tout en les menaçant de les tuer s'ils dénoncent ces faits infractionnels. Il a réalisé une opération similaire à Delmas 40 B chez un autre citoyen évoluant dans le domaine de l'audiovisuel. Ce dernier, pour échapper à la fureur de Jacques Stevenson Thimoléon et de sa troupe, a dû se réfugier chez un ami, devenu en 2006 Député de la 48ème Législature.

Or, le Juge de Paix ne peut pas poser des actes en dehors de sa Juridiction sauf dans des cas exceptionnels, et, il est de règle que les actes de perquisitions sont de la Compétence exclusive du Juge d'Instruction.

Il s'agit là d'actes de vols à mains armées, de menaces de mort, d'association de malfaiteurs et autres faits infractionnels à déterminer par les Juridictions compétentes.

En outre, il est superfétatoire de rappeler que pendant l'été 2013, un groupe de malfrats travaillant pour le compte du Député Jacques Stevenson Thimoléon  a terrorisé la population de Petit-Goâve et les usagers de la Route Nationale # 2 en toute impunité jusqu'à l'assassinat de quatre d'entre eux dans des conditions obscures.

Enfin, au cours de certaines émissions réalisées à Petit-Goâve à partir du 23 juin 2013, plusieurs journaliste ont dénoncé le fait selon lequel le Député Jacques Stevenson Timoléon, a procédé à la distribution de motocyclettes et d'armes à feu à ses partisans afin d'attaquer et réduire au silence l'opposition dans la Cité de Faustin Soulouque. Ces journalistes ont été l'objet de menaces de mort de la part des partisans du pouvoir Martelly sous l'instigation du Député Jacques Stevenson Thimoléon et de Luc François alias Louco, un propriétaire de Night Club très connu, promettant de faire connaitre à ces journalistes le même sort que Brignol Lindor s'ils continuent de donner la parole à l'opposition.

Une plainte a été déposée par ces journalistes en date du 5 juillet 2013 contre Jacques Stevenson Thimoléon et consorts pour association de malfaiteurs et menaces de mort, plainte à laquelle aucune suite n'a été donnée par le Parquet de Petit-Goâve.

Enfin, à  ces faits s'ajoutent les dénonciations relatives au financement de sa campagne  électorale par les milieux de la drogue et l'usage de son statut et de son véhicule officiels pour faciliter le trafic illicite de stupéfiants.

A ce titre, l'Assemblée des Députés peut se référer à sa non-déclaration des financements de sa campagne électorale, de sa déclaration de patrimoine avant sa prestation de serment comme Député et de l'état actuel de son patrimoine.

Honorables Parlementaires,

Face à cette imposture, il y a lieu d'opposer l'Honneur devant caractériser nos Institutions Républicaines. Le Président de la Chambre des Députés, nonobstant les manœuvres mafieuses du Chef de l'Etat, ne doit pas éclabousser l'Assemblée des Députés en particulier et l'Assemblée Nationale en général de son passé nébuleux et douteux et de son présent compromettant, stérilisant et avilissant pour la Démocratie.

Honorables Parlementaires,

Pour la sauvegarde de l'Honneur de la Chambre des Députés, le citoyen Newton Louis St Juste demande aux Honorables Membres de l'Assemblée de prendre une Résolution ordonnant un sursis à l'exercice de la Présidence du Bureau de la Chambre des Députés par le Député Jacques Stevenson Timoléon en attendant qu'une Commission d'enquête fasse la lumière sur ces faits gravissimes susceptibles de salir d'une tâche indélébile tous les Membres de cette Législature.

Convaincu que cette démarche sera comprise par les Honorables Députés de la 49ème Législature à sa juste valeur, à savoir l'Honneur des Institutions Régaliennes de l'Etat, le Citoyen Newton Louis St Juste requiert que cette Résolution de l'Assemblée des Députés ordonne également au Député Jacques Stevenson Timoléon d'intenter une action au correctionnel  contre sa personne pour diffamation comme promis à ses mandants par voie de presse dans sa Circonscription en juillet 2013.

Salutations Patriotiques.
Newton Louis St Juste

 A Lire Aussi: