Tout Haiti

Le Trait d'Union Entre Les Haitiens

Dim08182019

Last update12:57:33 AM

Analyses & Opinions

Si vous rêvez de justice rêvez d'abord de liberté (Gerard Bissainthe)

gerard-bissainthe

Par Gerard Bissainthe ----  Puisque des journalistes de Tout-Haiti sont, semble-t-il, farouchement en faveur d'un jugement de Jean-Claude Duvalier TOUT DE SUITE, NOW, et non pas comme je le préconise lorsque l'État haïtien sera sorti de la tutelle étrangère actuelle et sera libre et souverain, je prie ces journalistes et tous ceux qui partagent la même position de bien suivre le raisonnement suivant ci-dessous.

Un tel procès PROCES NOW A JCD, comme d'ailleurs à n'importe quel autre Responsable politique haïtien accusé de crimes graves, pour être juste et équitable, doit être fait dans un État qui jouit de sa pleine liberté et de sa pleine souveraineté, un État que l'on peut appeler en toute rigueur de termes un ETAT DEMOCRATIQUE, sous l'autorité du peuple ("démos") haïtien.

Comme Haïti est actuellement sous une tutelle étrangère, cette condition n'est absolument pas réalisée. L'état haïtien au lieu d'être DEMOCRATIQUE est un État XENOCRATIQUE (xénos=étranger,) donc un État sous une autorité étrangère. Autrement dit, ne nous voilons pas la face, nous avons aujourd'hui en Haïti un État domestique, mendiant et soussou.

CONCLUSION: nous, Haïtiens, n'avons pas les moyens aujourd'hui de faire un procès démocratique équitable à JCD, pas plus d'ailleurs qu'à aucun autre Responsable Haïtien accusé de graves crimes. Si jamais un tel procès a lieu aujourd'hui, il ne sera qu'une pure farce. D'ailleurs il est peu probable qu'il ait jamais lieu. La plus grande probabilité est que JCD risque d'avoir le même sort que le Dr Roger Lafontant, un des hommes les plus influents du régime jean-claudiste qui, arrêté, fut assassiné dans sa prison, alors même qu'il était sous la protection de la Justice. Ne nous faisons aucune illusion.

Que faire aujourd'hui alors?

Bien sûr, il existe l'alternative de faire juger JCD par un tribunal international. Mais ici il faut se pencher sur ce fait qui crève les yeux : ce qu'on appelle la justice internationale est en réalité une JUSTICE INTERNATIONALE A GEOMETRIE VARIABLE qui n'a jamais jugé et encore moins condamné un Responsable d'une nation forte, comme par exemple, l'Angleterre, mais qui a déjà jugé et condamné de nombreux Responsables de nations fables ou de puissance moyenne (par exemple des nations africaines ou le Chili et la Serbie) ou encore des nations vaincues comme l'Allemagne et le Japon. La justice Internationale est la Justice des Forts et des Vainqueurs.

Dans le texte ci-dessous de Tout-Haïti je détache ces lignes sur "l'ancien premier ministre britannique Tony blair qui est lui même accusé de Crime de Guerre dans une plainte déposée contre lui devant la Cour Pénale Internationale CPI le 11 janvier 2014". Faire juger JCD par la Cour Pénale Internationale ou CPI est sans doute possible. Mais Tony Blair, lui, ne sera jamais jugé par la CPI.

Par ailleurs, il ne faut pas oublier que JCD n'avait pas agi seul. Il a eu de nombreux complices nationaux et internationaux. JCD n'est que le sommet d'un iceberg. Comme il se trouve que beaucoup de Français sont aux premiers rangs de ceux qui réclament que JCD soit jugé, nous ne devons pas oublier que la diplomatie française avait soutenu le régime de JCD au moins à 100% et cela jusqu'à la veille du départ de JCD. Elle n'était, bien sûr, pas la seule. Tous ces pays: France, Etats-Unis, Canada, Angleterre, etc. font --CE A QUOI NOUS DEVONS NOUS ATTENDRE, mes chers amis-- une politique pragmatique qui va dans le sens de leurs intérêts. Hollande règle les affaires de son pays et si j'étais à la place de Hollande je serais animé des mêmes intentions. Il n'y a que nous, Haïtiens, qui nous imaginons que les Étrangers font les choses pour nos beaux yeux ou que nous croyons beaux.

Si nous voulons un VRAI PROCES DE JCD et non pas une farce, il faudrait que se retrouvent sur le banc des accusés à côte de JCD au moins ses principaux complices haïtiens et étrangers. Autrement JCD NE SERA RIEN D'AUTRE QU'UN BOUC EMISSAIRE.

Alors que faut-il faire?

Si, comme l'a écrit un célèbre Franco-Haïtien du CNRS, "le Père Lebrun [le lynchage par le feu] est une exigence de justice stricte", il reste la possibilité de "déchouquer" et de lyncher JCD. J'ai trop de respect pour les journalistes de Tout-Haïti pour m'imaginer qu'ils puissent penser à une telle solution qui nous ramènera à l'Homme de Cro-Magnon.

Alors les crimes commis sous le régime de JCD, comme d'ailleurs sous le régime de son père, resteront-ils à jamais impunis?

Cela dépend de nous, strictement de nous.

Ils ne resteront pas impunis, si nous nous battons pour que notre nation devienne une nation libre et souveraine et soit en mesure de faire des procès DÉMO-craiques, justes et équitables et non des procès XENO-cratiques, plus destinés à cacher ou absoudre les fautes des complices haïtiens et étrangers des deux régimes duvaliéristes.

Il nous faut de VRAIS PROCES des crimes de nos Responsables politiques et de leurs complices et non pas des mascarades d'une justice de quelque nom qu'on lui donne destinée à épargner les "puissants" et à accabler les "misérables" qui n'ont pas réussi à se mettre à l'abri.

La priorité des priorités: libérons Haïti de la tutelle étrangère afin de créer dans notre pays les conditions qui peuvent rendre possible une justice démocratique, libre, juste et équitable.

Si vous rêvez de justice, rêvez d'abord de liberté, mes chers amis.

Gérard Bissainthe
27 février 2014

Référence:


Tony Blair accusé de crimes de guerre reçu par Laurent Lamothe accusé de Corruption

A Lire Aussi: