Tout Haiti

Le Trait d'Union Entre Les Haitiens

Sam10202018

Last update02:58:29 PM

Analyses & Opinions

Marie Carmelle Jean Marie, Kiko et Lamothe : Un ménage à trois qui risque de finir dans le sang

marie-carmelle-jeanMarie-kiko-laurentLamothe

 Plus ça change, plus c’est la même chose.

Le nouveau cabinet ministériel de 43 membres constitué de nombreux militaires d’extrême-droite dont Lerner Renaud ne cesse de préoccuper les milieux démocratiques. Ce dernier était le bras droit de Michel François qui avait organisé le FRAPH de sinistre mémoire dont Michel Martelly fut un des membres attitrés. Cette organisation terroriste a assassiné plusieurs militants démocrates dont le commerçant George Izmery et le prêtre Jean-Marie Vincent après le coup d’état de 1991.

Le nouveau ministre des Finances, Marie Carmelle Jean Marie a décidé de nommer comme son chef de cabinet Wilner Valcin, ancien secrétaire d’État du Plan.

Wilner Valcin avait été révoqué par Laurent Lamothe car ce dernier avait financé des dizaines de millions de dollars le voyage du président Martelly pour aller chanter à Altos de Chavon en République Dominicaine avec Julio Iglesias. Wilner Valcin aurait affrété un avion et payé plusieurs dizaines de chambres d’hôtel et des per diem pour cette visite du président.

De plus, Wilner Valsaint a signé environ 40 contrats de gré à gré avec différentes entreprises dominicaines qui n’ont jamais démarré les chantiers. Enfin, Wilner Valcin aurait signé un contrat de 40 millions de dollar avec le groupe Bigio pour nettoyer le port de Port-au-Prince, mais aucun travail n’a été fait.

Laurent Lamothe n'a pas procédé a l'installation de Marie Carmelle Jean Marie

On comprend donc que Laurent Lamothe n’a pas procédé à l’installation de Marie Carmelle Jean Marie comme ministre des Finances. C’est plutôt le Ministre de la Santé Publique, une subalterne dans la hiérarchie qui a procédé à l’installation de Marie Carmelle Jean Marie.

Le sang va couler ?

Assis en ligne chez le président Martelly, Kiko Saint Rémy a ignoré Laurent Lamothe pour presser la main à un autre ministre qui était présent. Le président Martelly a été tellement choqué par cet acte répulsif de son beau-frère qu’il aurait déclaré : « m’pa komprann sa’m wè la-a ». En sortant de cette réunion, Kiko Saint Rémy aurait déclaré à qui veut l’entendre qu’il aura la peau de Laurent Lamothe tôt ou tard.

Le vin est tiré. Quand va-t-on le boire ? Bientôt.

Le décor est donc planté pour une confrontation entre le camp du palais national des Saint Remy et celui de Laurent Lamothe qui a déjà porté un coup terrible contre le camp des Saint Remy avec le dossier de kidnapping qui est d'après eux  un montage de Laurent Lamothe (voir ici)  pour neutraliser SonSon Lafamilia, ami intime du president Michel Martelly, identifié comme le chef du gang Galil d'après un rapport du RNDDH.

NSJ

A Lire Aussi: