Tout Haiti

Le Trait d'Union Entre Les Haitiens

Sam10202018

Last update02:58:29 PM

Analyses & Opinions

Ranmase: La bourgeoisie traditionnelle haïtienne est fière d`avoir placé une équipe au teint clair au palais national: elle n'envisage pas de financer aucun candidat issu de la masse (classe politique traditionnelle). dixit Andre Michel

04-07-2015-ranmaseJean Monard Metellus, Fedner Bazile, Kedlaire Augustin, Evans Beaubrun, Gerald germain, Guy Gerard Georges, Tunep Delpe, Andre Michel - photo wilner saint val

''Un gouvernement monté sans cahier de charge, sans feuille de route et surtout sur le même programme de Laurent Lamothe est condamné à connaitre le même sort que son prédécesseur'', Gerald Germain

Sans être un André Michel, décidément venu à l'émission pour ''démolir'' Kedlair Augustin, ni même un Evans Beaubrun, trop pressé d'en finir avec le régime Martelly, l'ancien ministre des Affaires Sociales du président Préval s'est révélé, à cette émission de Ranmase, un homme de dossier et c'est déjà sur la base de la Déclaration de politique générale du premier ministre Laurent Lamothe qu'il a attaqué celui-ci et son équipe pour bien montrer que l'équipe au pouvoir est incohérente et s'attache à la défense des intérêts d'une petite clique au détriment de l'intérêt collectif.Gerald Germain pense en particulier à l'État de droit, cheval de bataille de l'équipe et qui est pourtant le secteur le plus souvent bafoué. Il en veut pour preuve l'affaire du substitut du commissaire Gerald Norgaisse et la femme de Sonson La familia.

Sur ce dossier, le responsable du groupe 77, André Michel estime que de mémoire d'homme, il n'avait jamais vu une justice aussi asservie et avilie. ''L'on n'a pas à chercher les responsables trop loin; Gerald Norgaisse est trop petit pour prendre seul la responsabilité de libérer la prévenue (Mme Woodly Etheard), c'est clair que l'ordre est venu de Jean Renel Sanon (ministre de la justice), Laurent Lamothe (premier ministre) et de Michel Martelly (président de la République)'', a indiqué Me Michel qui est entré dans un long et pimenté échange avec le porte-parole du premier ministre qui a lui-même déploré le fait qu'il ait été convoqué par le barreau des Avocats de Port-au-Prince pour des propos attentatoires à la profession dans une précédente émission de Ranmase en compagnie de Me Newton Louis St Juste. ''J'espère que le barreau fera de même avec Me Michel qui ne respecte aucune éthique quand il s'agit de s'attaquer aux responsables de l'État'', a dit Me Kedlair Augustin jetant de l'eau au moulin du jeune juriste qui a repris pour accuser le trio Martelly-Lamothe-Sanon d'être de connivence avec les secteurs mafieux et de protéger des kidnappeurs comme c'est le cas avec Sonson La familia.

La bourgeoisie mulâtre croit qu' elle a pris le pouvoir pour au moins 50 ans

Faisant la promotion du MOPOD (regroupement politique auquel il est affilié), Me André Michel a révélé que la bourgeoisie traditionnelle haïtienne est fière d'avoir placé une équipe au teint clair au palais national et en a pris gout si bien qu'elle envisage de ne financer aucun candidat issu de la masse (classe politique traditionnelle). ''Petit peuple de Cite Soleil ou de Cite Lescot, commencez à économiser des centimes en prévision des prochains combats électifs pour financer le secteur démocratique car, la bourgeoisie mulâtre croit qu'il a pris le pouvoir pour au moins 50 ans et elle ne va pas mettre de l'argent dans la campagne des candidats sortis de la matrice du peuple''. Turneb Delpe qui est engagé avec le MOPOD dans une opération visant à contraindre le pouvoir à s'en aller pour que des élections générales anticipées aient lieu dans le pays estime que le dernier replâtrage du gouvernement dans le cadre de l'application de l'Accord de El Rancho lui a encore donné raison car, il est, selon lui, clair que l'orientation de ce régime est carrément dictatoriale. ''Regardez la composition du gouvernement, il y a pas moins de 7 anciens militaires et on a laissé des miettes aux partis ayant pris part au dialogue; le gouvernement est composé presqu'essentiellement de petits copains des deux chefs de l'Exécutif''.

Evans Beaubrun du RDNP juge impossible l'organisation de vraies élections sous l'égide de ce pouvoir corrompu et sans vision. L'ancien député de Léogane pense en particulier aux différents scandales qui ont marqué le quotidien de cette administration et l'affaire Sonson La familia est, selon lui, la dernière goutte d'eau qui aurait du faire déborder le vase.

Sans être aussi farouche opposant que l'ont été ses voisins de table (à l'exception de Kedlair Augustin), le député Guy Gérard Georges (Chantal-Torbeck dans le Sud) avait quelques reproches pour l'Administration Martelly-Lamothe (La justice et ses dérives, l'affaire Sonson La familia et la libération suspecte de Mme Étheard et surtout pour les bavures policières à Miragoane qui ont couté la vie à un militant lavalas) mais, néanmoins, il a dit qu'il était pour le dialogue bien qu'il ait des regrets pour la fian de ces pourparlers (ils n'ont pas abouti aux résultats escomptés)

Jean Monard Metellus
Caraibesfm

  A Lire Aussi: