Tout Haiti

Le Trait d'Union Entre Les Haitiens

Sam11172018

Last update02:00:03 AM

Actualités

Stanley Lucas un américain ambassadeur de facto d'Haiti à l'OEA ?

stanley-lucas1Nous avons appris de source bien informée que Stanley Lucas vient d’être nommé ambassadeur d’Haïti auprès de l’OEA, en remplacement de Duly Brutus qui assume maintenant le poste de ministre des affaires étrangères.

Bien que le gouvernement Lamothe/Martelly soit connu pour ses multiples erreurs, il sera difficile de trouver un choix aussi malheureux pour le pays que cette nomination de Stanley Lucas. Pourquoi ?

D’abord, Stanley Lucas n’a aucune qualification pour le poste. Il s’est présenté à l’équipe Martelly/Lamothe comme un homme ayant un impressionnant rolodex à Washington, ce qui est très loin de la vérité. Les décideurs Américains n’ont jamais caché leur mépris de Stanley Lucas, et avaient clairement exprimé leur désapprobation au gouvernement lorsque celui-ci pensait nommer Lucas ambassadeur d’Haïti à Washington. A l’OEA, les diplomates pensent que la nomination de Lucas est une mauvaise plaisanterie car on ne peut nommer un bourreau dénué d’éducation à une position qui requiert tant de raffinement.

Dans la communauté haïtienne de Washington, l’accueil de la nouvelle n’est pas différent. Lucas a toujours été considéré comme un fumiste, un ‘’ti bat kò’’ qui a frayé son chemin à grand renfort de ‘’kout lang’’ et coups bas. Comment Stanley Lucas peut-il être utile au pays s’il est mal vu par tous ceux qui deviendront bientôt ses interlocuteurs ?

Mais attendez, car il y a mieux. Lucas a été nommé par Laurent Lamothe pour des raisons mesquines : forcer l’actuel ambassadeur d’Haïti à Washington, Paul Altidor, à quitter son poste. Lamothe reproche à Paul Altidor l’attachement que ce dernier voue à Michel Martelly, alors que c’est à Lamothe qu’il doit son poste. Pour ceux qui ne le savent pas encore, sachez qu’a l’arrivée de Paul Altidor à la tête de l’ambassade d’Haïti à Washington, Stanley Lucas occupait les lieux et se faisait appeler ambassadeur par le staff qui lui riait au nez. Altidor a dû l’expulser de l’ambassade manu militari. Ils ont même failli en venir aux mains. Depuis lors, ces deux hommes ne se parlent plus, et se haïssent cordialement. Or, l’ambassade d’Haïti à Washington est aussi le siège de notre représentation à l’OEA. Comment Laurent Lamothe envisage-t-il la cohabitation entre ces deux hommes ? Le pays va encore faire les frais de l’aggravation du conflit entre ces deux hommes qui seront plus occupés à se détruire l’un l’autre qu’à représenter nos intérêts.

Il est important de souligner que Lucas est lui-même Américain d'après des informations pertinentes qui circulent au sein du palais national et que c’est pour cette raison, dit-on, qu'il a été  nommé par arrêté, sans qu’il ait à obtenir l’aval du parlement. Si ces informations se confirment, Il sera donc un ambassadeur de facto, ce qui le connaissent bien sachent que cela ne troublera pas son sommeil.

Ceux qui, à la nomination de Duly Brutus comme ministre des affaires étrangères, s’attendaient qu’il réédite son imposant parcours à l’OEA à la tête de la chancellerie haïtienne sont très déçus, la première nomination majeure de Brutus est donc celle de Stanley Lucas comme ambassadeur d’Haïti à L’OEA, une nomination qui enfonce le pays encore plus dans le gouffre.

Claude Rouchon

Tout Haiti Disclaimer: The views and opinions expressed in any and all articles that are not signed by a member of Tout Haiti staff, or carry our logo, are those of theirs authors or publishers, and do not necessarily reflect any official policy or position of Tout Haiti and/or any member of its staff.

A Lire Aussi: