Tout Haiti

Le Trait d'Union Entre Les Haitiens

Analyses & Opinions

Les Américains ont élu un Sweet Micky à la Maison Blanche, Est-ce que cela dérange?

caricature - trump sweet Micky

Comme je l’avais annoncé hier, après la journée électorale du 8 Novembre, un président serait élu et le pays allait reprendre son cours dans le train-train quotidien. La victoire de Donald Trump est une démonstration de force de la suprématie blanche aux Etats-Unis. Donald Trump est un personnage atypique qui ne devrait pas représenter le parti républicain si l’on tenait compte des convenances sociales et des règles de la bienséance. Malheureusement, il a pu faire son entrée dans l’arène politique comme un éléphant dans un magasin de porcelaine. Il a tout bousillé pour remporter les présidentielles américaines et devenir le 45eme président américain. Les supporteurs d’Hillary Clinton ont beau pleurer hier soir face à la défaite de leur candidate. Ils apprendront à connaitre la douleur des autres.

Lire la suite...

Lettre ouverte au Dr Jean Bertrand Aristide

Arisitide Dr Maryse Narcisse campagne 2016

Seton Hall University, N. Jersey, le 27 Octobre 2016

Dr Jean-Bertrand ARISTIDE
Ex-Président constitutionnel D'Haïti

En sa Résidence, Tabarre

Cher Compatriote,


Vous êtes l'un des échaudés de nos plus récentes turbulences politiques déloyales et chroniques. Votre leadership en a été l'un des plus combattus. Certainement, il a été très débattu, battu à demi, mais jusqu'ici n'est pas abattu. Autrement dit, votre mission peut être à son heure crépusculaire, mais elle influe encore sur l'angélus.

Lire la suite...

Contre un certain nationalisme de type réactionnaire à l’égard de l’aide dominicaine à Haïti

privert banki moon 2

New York, 16 Octobre 2016 --- Jocelerme Privert a exprimé son mécontentement, mais sa réponse était excessive et ne parait pas être digne d’un président de la république. Ce n’est pas à Privert de justifier la présence des soldats dominicains en évoquant la présence de soldats d’autres nations. Un citoyen lambda peut le faire, mais pas un président d’une « république libre et autonome ». Il y a une nuance.  Évidemment, c’est très hypocrite quand certains critiques décident de fermer les yeux sur la présence des soldats américains, français et autres pour jeter leurs dévolus sur les contingents dominicains.

Lire la suite...

(1986-2016), trente ans de vide : Une défaite de la pensée !

trou noir 2Trou noir

C’est toujours la même eau qui coule, c’est toujours le raisin qui saoule, la même chanson qui fait danser la foule » Michel Sardou

Par Yves Lafortune * --- En lisant le titre de ce texte, on irait très vite penser soit à celui de Roger GAILLARD se rapportant à la déroute de l’Intelligence ou à celui d’Alain FINKIELKRAUT traitant de la défaite de la pensée. Il ne s’agit pourtant ni de GAILLARD ni de FINKIELKRAUT, il se veut être un constat sur trente ans, soit de 1986 à 2016… 1986, j’avais quinze ans et j’étais au début d’une adolescence où par delà les effervescences de ce temps, je pouvais rêver de beaucoup de choses, si ce n’est d’une belle Haïti mais tout de même d’un pays oú la lutte ne serait pas seulement pour la survie … Nous avons souhaité nous battre pour la vie mais faute de mieux ou de boussole, nos frères et sœurs haïtiens courent après la survie car aujourd’hui, la vie se vit si difficilement ici.

Lire la suite...

Un chœur anti Moïse Jean-Charles ? par Lyonel Trouillot

4 aout 2016 moise jean charles a new yorkMoise Jean Charles - Long Island NY 4 Aout 2016 - The Garden City Hotel

Il y a dans l'air comme une musique aux accords dispersés qu'il suffirait de réunir pour y entendre les mille voix d'un chœur anti Jean-Charles Moïse. Coïncidence ou volonté collective, rarement candidat aura-t-il été autant attaqué sur ses propos. Il n'y a rien d'anormal dans le fait d'interroger la véracité des propos de tel ou tel appelé peut-être à diriger un État. Cela devient anormal et inquiétant quand, volontairement ou pas, il se produit un phénomène qui fait faisceau et ne semble concerner qu'un seul dans le lot. D'autant qu'il n'est pas besoin d'un prix Politzer du journalisme d'investigation pour trouver chez les uns et les autres suffisamment de casseroles pour couvrir le pays d'un vacarme infernal.

Lire la suite...

Les anciens présidents d’Haïti dans le processus électoral 2016-2017

aristide-preval-michel martelly

Qui est le plus influent des anciens présidents haïtiens ? Les prochaines élections (si crédibles elles seront) constitueront une véritable « mesurette » pour jauger le poids politique d'Aristide, de Préval et de Michel Martelly. Anacacis Jean Hector a déjà confirmé le support de Préval à Jude Célestin. Aristide a fait une sortie en force dans les rues de Pétion-Ville pour renouveler son support à Maryse Narcisse et Jovenel Moise a supposément  le support inconditionnel de Michel Martelly. Ce sont des élections où sera joué le tout pour le tout sur l'échiquier politique haïtien. Celui qui joue gros dans ce dossier c’est Aristide ! Est-ce que ce dernier a les atouts pour placer Maryse Narcisse au timon des affaires ? Il a déjà fait son coup avec Préval en 1995. Je crois que son momentum est passé. Aristide n’est pas vraiment libre pour faire le tour du pays avec Maryse Narcisse. Il est certes populaire, mais l’on se demande bien si sa popularité est transférable à ce niveau. Il reste un mythe au niveau du secteur populaire, mais cela n’est pas suffisant pour qu’il soit considéré comme un faiseur de rois en ces jours. Surtout que la candidate Maryse Narcisse n’a pas le charisme d’un chef d’Etat. Il ne faut pas oublier qu’Aristide traine derrière lui un lot de dossiers lourds que le peuple n’est pas prêt d’oublier, surtout les éléments de la classe moyenne. Il reste et demeure une figure de division. En ce moment, le peuple haïtien est plutôt enclin à faire la paix au lieu de continuer à cultiver la haine. Et puis, plus d’un se demandent ou était Aristide durant ces cinq dernières années où l’équipe Tèt Kale faisait la pluie et le beau temps. Un leader d’exécution n’est pas celui qui reste dans ses pénates que pour observer. Il doit être proactif et doit prendre des engagements continus. Aristide donne l’impression qu’il a peur d’être attaqué. Un leader sérieux et brave ne doit pas avoir peur de mourir et ne doit pas larguer son peuple à la dérive comme l’a fait Aristide durant ces cinq dernières années.

Lire la suite...